La DMLA

définition

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age, DMLA, est une pathologie qui atteint la rétine et qui provoque une perte progressive de la vision centrale.

La DMLA résulte de la détérioration de la macula, zone centrale de la rétine de l’œil, là où l’acuité visuelle est maximale. Cette zone permet la vision des détails et des couleurs avec précision. La DMLA est l’une des causes majeures de cécité irréversible chez les personnes de plus de 65 ans, dans le monde. En France, on estime de 800 000 à 1 million le nombre de personnes atteintes.

Symptômes

On distingue 2 formes de DMLA :

La forme atrophique ou « sèche » se caractérise par un rétrécissement de la rétine. Elle se traduit par une perte progressive (sur 5 à 10 ans) de la vision centrale au niveau d’un œil. Les détails sont flous, mais la perception des couleurs et la vision périphérique restent intactes.

La forme « humide » est caractérisée par le développement de néovaisseaux sanguins au niveau de la macula. Des protéines s’échappent de ces vaisseaux et s’accumulent sur la macula accélérant ainsi sa dégénérescence. La perte de la vision dans cette forme de DMLA est beaucoup plus rapide (quelques jours à quelques semaines sans prise en charge).

Généralement, la DMLA touche un seul œil, mais le risque de bilatéralisation (atteinte des 2 yeux) est de 10 % à 1 an et 42 % à 5 ans.

Les causes

Bien que parfois héréditaire, l’origine de la maladie reste obscure. Cependant, l’âge et le tabagisme sont 2 facteurs connus pour augmenter les risques de développer une DMLA. Il semble également que les rayons ultraviolets lors d’expositions intenses à la lumière du jour accélèrent la progression de la maladie. Par ailleurs, l’hypertension artérielle ainsi que des taux élevés de cholestérol dans le sang seraient associés à la DMLA.

Les solutions

Concernant la forme humide de la maladie, plusieurs traitements ciblent les néovaisseaux : ce sont les traitements anti-angiogéniques ou anti-VEGF administré par piqure intra-oculaire. L’objectif de ces médicaments est de stabiliser la maladie. en luttant contre le développement des néovaisseaux et en entrainant leur régression.

Concernant les formes sèches :

  • La prise de compléments alimentaires permet de freiner son évolution
  • La surveillance régulière par le médecin et par le patient lui-même permet de diagnostiquer au plus tôt le passage à la forme humide qui nécessite en urgence les piqures intra-oculaires
  • La rééducation visuelle avec des aides optiques permet une amélioration visuelle fonctionnelle très utile au patient

Dans le cadre des aides optiques la lentille intra-oculaire SML (implantation chirurgicale) améliore la vision de près des patients ; le principe d’action du SML est basé sur un grossissement des objets à des distances peu importantes. Plus l’objet est proche de l’œil, plus le grossissement est élevé. L’amplification est obtenue lorsque l’objet se trouve de 1O à 15 cm de l’œil. La lentille fournit un grossissement optimal dans cet intervalle de distance.

← Retour à l'accueil